Be Sociable, Share!
sept 5 2010

Vie sentimentale : la théorie des phases…

Cette théorie n’a aucune prétention, et surtout pas celle d’être adaptée à tou(te)s, tout le temps. Elle est basée sur un constat qui n’est que le mien, et l’enchaînement des phases n’a rien de linéaire. Rien n’interdit des allers-retours phase I/phase II, et nombreux sont ceux/celles qui passent directement de la phase VI à la phase II, par exemple. Elle n’a pas de pouvoir prédictif. Elle est juste descriptive, et c’est déjà pas mal.

Voici en quoi réside son principal intérêt : vous êtes dans une soirée, entour(é)e de nombreux amis, garçons et filles, hommes et femmes, mâles et femelles. Vous prenez votre air le plus docte et vous exposez la théorie des phases (en n’oubliant pas de dire que c’est VOUS qui l’avez inventée, je ne vous en voudrai pas). Vous verrez qu’il se produit quelque chose de très intéressant : les gens présents vont, d’eux-même, se situer dans une des phases. « Ah ben moi je suis en phase II », « Bah, moi en phase III, à fond ! »). C’est le meilleur moyen de repérer les terribles phases III (inabordables, rateau garanti), et surtout les phases II (avec qui il y a peut être moyen de moyenner). Vous pouvez même, si vous vous sentez l’âme d’un héros (ou une héroïne), aider un(e) sympathique phase I à passer en phase II. Vous pouvez également partir à l’assaut d’un(e) phase IV, mais c’est mal : la morale réprouve. Bref.

Vous allez comprendre, c’est tout simple :

  1. La première phase est celle qui suit immédiatement une rupture. Elle se caractérise généralement par un rejet (ou une méfiance) plus ou moins affirmé de l’autre sexe. Phrases typiques : « J’ai envie de me poser un peu », « Non je ne veux pas me remettre avec quelqu’un tout de suite », « Je suis bien tout(e) seul(e) », « Tou(te)s les mêmes », etc.
  2. Phase II : c’est celle de l’ouverture. On se sent disponible pour une rencontre, on se sent seul, on aimerait rencontrer quelqu’un, on a envie de sortir, de voir du monde, de prendre du bon temps. Phrases typiques : « Bon, il faut que je me reprenne en main », « Qu’est-ce que je pourrais faire ce soir ? », « Allo ? ».
  3. La phase III commence quand la phase II a été couronnée de succès. On a rencontré quelqu’un ! \o/ Quelques passages obligés de cete phase : activité sexuelle débridée, sentiment de plénitude, vous êtes belle, il est beau, plus rien de peut vous arriver. Phrases typiques : « Je suis bien avec lui/elle », « Il/Elle est vraiment différent(e) », « Chériiiiiii(e) !!! Je t’amène ton ptit déj au lit, bouge pas ! ».
  4. La phase IV est insidieuse parce que nul évènement n’annonce son arrivée, mais pas désagréable quand elle est bien gérée. C’est la phase de la routine, des moments pépères, on connait l’autre, on sait comment lui faire plaisir, les chaussettes trainent au pied du lit et tout va bien. C’est de la bonne gestion de cette phase que dépend la durée de vie du couple. Phrases typiques : « -Chéri(e), tu sais où se trouve le jeu de carte ? -Dans le placard -OK mais y’a 12 placards, c’est lequel ? -Le grand ! ».
  5. La phase V se résume en 4 mots : C’EST LA GUERRE ! Il/Elle est con(ne), c’est pas possible. Aucune attention, oublie l’anniversaire de ma mère, laisse trainer ses chaussettes au pied du lit, sort avec ses cop(a)in(e)s, bref. JE LE/LA DETESTE. Phrases typiques : « J’en ai rien à foutre ! », « Tu ramasses tes chaussettes steuplait, ça fait dix fois que je te le dis ! », « Chuis pas ta bonne ! », « Ouais ben t’as qu’à y retourner, chez ta mère ! ».
  6. Phase VI. C’est LA RUPTURE, l’explosion thermonucléaire, la fin de tout, et surtout de votre couple. C’est la plus douloureuse, bien sûr, on commence par regretter, s’interroger, hésiter, et puis on décide que ça suffit, qu’on ne va pas souffrir pendant des années, et voilà : la phase I pointe son nez.

Moi, par exemple, je suis en phase II, là. D’ailleurs, ceux qui sortent de leur chapeau la théorie des phases sont souvent en phase II. Croyez-en mon expérience.

Nikoteen

Be Sociable, Share!

3 Responses to “Vie sentimentale : la théorie des phases…”

  • Gregory Says:

    Oui c’est à peu près ce que j’avais remarqué aussi même si c’est un peu dur de généraliser.

    Et puis certains peuvent en même temps être dans la phase 2 et 4. Si les 2 sont au courant ça ne pose pas de pbs.

    Il reste qu’historiquement la phase 4 est bcp moins « acceptée » maintenant. Les gens pensent que la passion peut durer indéfiniment ? En tout cas ce n’est pas vrai et il faut faire avec :)

    ++

  • one up Says:

    Si tu traverses souvent ce genre de phases, c’est peut-être parce que tu te met en couple avec la première personne pas trop dégueu qui passe. Dans le cas contraire, ca dure au moins plusieurs années… Enfin j’dis peut-être n’importe quoi, mais même si la passion est éphémère, une passion digne de ce nom dure au moins quelques années. Une passion achetée au rabais peut durer 5 minutes à quelques mois.

  • Max Says:

    Pas forcément. Le couple idéal n’existe pas tôt ou tard, il y aura des pbs.
    Après tu n’es pas obligé d’aller jusqu’à la rupture non plus.

Leave a Reply